Talents Lifestyle

Hervé Giaoui, président des magasins Habitat et du groupe Cafom

1 juillet 2013

A l’occasion de la présentation à la presse de la nouvelle collection des magasins de meubles Habitat, nous avons pu nous entretenir avec le président d’Habitat, Hervé Giaoui.

Vous parlez d’un retour à l’ADN de la marque Habitat qui va bientôt fêter ses 50 ans. Quel est cet ADN d’Habitat que vous évoquez?

Il est très fort. Habitat est la première marque à avoir démocratisé le design. Après une parenthèse de 5 ans, nous souhaitons retrouver notre légitimité dans le Design. Si on regarde bien, en 30 ans, il n’y a eu pas d’évolution significative dans le design des frigos ou de l’électroménager. Habitat a un rôle à jouer. Il faut ramener les objets de décoration dans la maison, que le petit électroménager ne soit plus caché dans la cuisine, mais revienne à table, qu’il soit nomade. Je souhaite un design innovant qui prenne tout le monde à contrepied.

habitat10

Est-ce qu’il y a un style Habitat ?

Urbain chic

habitat

Est-ce que les français achètent toujours du meuble ? Est-ce que vous fabriquez des meubles aujourd’hui comme en 1964 ?

Les Français consomment moins. Le marché du meuble est difficile. Nous allons chercher un relais de croissance à l’international mais nous gardons notre berceau en France.

Le cahier des charges pour la création de meuble est toujours le même. Les usages et les habitudes ont changé. En 1964, il n’y avait pas de télévision. Les meubles sont réalisés de la même façon qu’en 1964. Il faut qu’ils durent. Un meuble Habitat a une vie longue. Dans notre nouvel espace aux Puces de Saint-Ouen Habitat 1964, on retrouve des pièces vintages toujours actuelles.

Combien de temps donnez-vous à un meuble pour s’imposer en magasin ?

Lorsque l’on lance de nouveaux produits avec un nouveau design, plus pointu, il faut compter 6 mois pour qu’ils rentrent dans l’esprit du client, de nos collaborateurs. Il faut qu’ils s’habituent.

habitat4

Vous annoncez des franchises, un développement à l’international. Vous vous êtes donnés combien de temps pour réussir à redresser l’entreprise ?

Nous sommes en train de mener ce développement. Nous nous donnons moins de deux ans pour réussir. Nous avons déjà réduit la perte par deux. Six nouvelles ouvertures de magasins sont prévues en France. Des franchisés actuels, se redéveloppent. En Norvège, 4 magasins vont ouvrir dans les 12 prochains mois. Nous signons au Qatar, à Malte. Nous participerons au salon Maison&Objet Asia à Singapour.

DKOmedia* publie un livre blanc sur l’utilisation des médias sociaux dans les métiers de la décoration. J’aurais aimé connaître votre avis sur ce sujet ?

Je ne suis pas un spécialiste. A titre privé, je m’en méfie et notamment de Facebook, du bad buzz. Par contre, je suis conscient que c’est un relais de croissance important. Il est indispensable pour nous d’être présent mais pas n’importe comment. Il faut être spécialiste. C’est le service marketing qui en a la charge.

Crédits photos : stéphanie CAUMONT

*DKOmedia est l’agence de marketing et de communication spécialisée dans les médias sociaux qui produit le magazine en ligne DKOmag.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply