Architecte d'intérieur Talents Lifestyle

Aurélien Huppe

26 novembre 2012

Le métier d’Aurélien Huppe est encore méconnu. C’est celui d’Architecte d’intérieur 3D, comprendre qu’il donne du volume aux idées des architectes, des promoteurs ou agences de com, avant que ces derniers lancent leurs projets.

Quel a été votre parcours?
Né à Saint Germain en Laye en 1979. Cursus d’abord scientifique avec un bac scientifique puis un DEUG de Biochimie. Ré-orientation de parcours vers une école d’art : LISAA Paris. J’obtiens mon double diplôme de Designer/Architecte d’interieur en 2004.
Autodidacte, j’ai appris l’utilisation des logiciels de modélisation 3D en parallèle de mes études. Premier boulot chez ateliers 2 3 4 (agence architecture à Paris) comme perspectiviste 3D. Mon rôle était de créer des images des projets architecturaux pour les concours, les présentations clients…
J’y suis resté jusqu’en 2008 où je les ai quittés n’ayant plus vraiment de perspectives d’évolution.
J’ai rencontré Julien Grenot (agence 16k architectes) qui m’a fait confiance et m’a permis de démarrer une activité d’indépendant.

En 2009, j’ai monté ma société UPKI et je suis parti vivre au Canada pour 1 an. J’ai expérimenté le travail à distance et j’ai réalisé à quel point cette solution était simple à mettre en place. En 2010 je suis parti en Nouvelle-Zélande où j’ai vécu et développé mon travail à distance pendant un an. Je peux vraiment dire qu’à l’heure actuelle c’est simple et facile de travailler à l’autre bout du monde avec des clients basée à Paris.
Rentré depuis 2011, je suis basé à Saint Germain en Laye où je propose mes services aux professionnels du design, de l’architecture et de l’évènementiel.

Quel est aujourd’hui votre métier ?


Je dis souvent que mon métier commence là où s’arrête celui du photographe. Le photographe capte des instants, des émotions, des lumières du monde réel. Je m’occupe de l’autre dimension, celle de l’irréel, de l’imaginaire, du rêve, de tout ce qui n’est pas encore réalisé et qui ne peut donc pas être photographié. Je suis un révélateur d’idées.
Mon métier consiste à construire, modéliser en 3 dimensions des objets, des intérieurs, des bâtiments… et d’en créer une visualisation à des fins de communication

Quelle est  l’histoire de votre marque?  Qu’est-ce qui vous a amené à créer votre entreprise ? Quelles ont été les étapes ?

J’oscille en permanence entre le scientifique et l’artistique. En DEUG, j’étais 100% dans l’univers scientifique et il me manquait une part de créativité artistique. En école d’art, j’étais de la création artisitique pure et il me manquait le côté scientifique et technique. J’ai retrouvé cette partie technique dans l’utilisation des logiciels informatiques de CAO-DAO. A l’époque, les films d’animations (ex: Pixar) commencaient à prendre de l’ampleur. J’ai très vite été attiré par les logiciels de 3D utilisés pour créer ces films. Je m’en suis servi pour illustrer les ambiances de mes projets d’étude.
Les maquettes de mes projets n’étaient plus en carton mais numériques.
J’ai créé UPki grâce à une opportunité de partenariat avec l’architecte Julien Grenot (architectes 16k – Paris). Il a beaucoup aimé la ‘‘lumière’’ que je créais dans mes images. J’ai donc commencé à travailler pour eux en 2009 et continue depuis lors.


Voici mon premier projet en tant qu’indépendant, pour le compte de 16K architectes
Lors de mes différents voyages, j’ai travaillé avec mon ancienne agence et d’autres architectes parisiens. Depuis mon retour en France, j’ai élargi ma clientèle à d’autres domaines d’activité:
visualisations pour le design, l’évènementiel, industrie, ‘‘retail’’… (Bon marché, Carrefour monde,
RelaisH, RFI, EuropaCorp, Axa, CMA-CGM, RATP, Shaftesbury…)

Qu’est-ce que vous aimez dans votre métier ?

– Avoir le temps de travailler dans le détail et ce n’est pas si courant…
– Une vraie relation de travail en équipe que je vis avec chacun de mes clients. Cela permet de fabriquer une visualisation de leur projet au plus proche de ce qu’ils ont en tête. Pousser la technique pour obtenir un rendu de qualité comparable au photo-réalisme voir même au-delà ! Plus ‘‘vrai’’ et plus parfait que le réel

Quels sont les projets les plus intéressants que vous avez réalisés ?

– Les images pour le concours la réhabilitation de la tour CB21 (anciennement Gan) à la Défense.


– Un travail d’accompagnement pour la conception du bandeau Citroen station de Javel. C’est un bandeau qui pénètre dans la station et se déroule jusque dans le tunel du métro. La 3D a permis de vérifier la faisabilité du projet avant de consulter les entreprises pour la réalisation (chantier en cours station Javel à Paris)
– Mon premier projet en tant qu’indépendant : la réhabilitation du 6/8 Haussmann (boulevard Haussmann) avec 16k architectes, qui a nécessité 2 ans d’accompagnement avant l’exécution des travaux et la fabrication des mobiliers à partir de mes modélisation 3D.

Quels sont les plus spectaculaires ou dont tu es le plus fier que tu as réussi à faire ?

L’étude du mobilier dans le cadre du projet Haussmann qui a demandé une grande précision et plusieurs mois de recherche avant de voir le jour. La modélisation 3D a ensuite été découpée en tranches pour servir de base au fabricant lors de la production.
Des projets en ce moment ?

Je travaille sur l’illustration d’un projet de réhabilitation de halls d’entrée pour les bureaux Axa près des Champs-Elysées.
Toujours à l’écoute de l’innovation , je pense me lancer dans l’impression 3D qui, selon moi, va démocratiser la création personnelle et révolutionner le quotidien. Etre capable de créer en 3D et ‘‘d’imprimer’’ (de fabriquer) les objets immédiatement dont vous avez besoin/envie.
Imaginez… et imprimer …. plus de limite en terme de déco mais pas seulement …!!!

Plus d’informations sur Aurélien et son studio :

UPki – Studio de création graphique 3D – Aurélien Huppe
mail : contact@upki.eu
website : www.upki.eu

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply