Décorateur

Claire Plouzennec Chamboisse : rénovation d’une cuisine

21 avril 2015
Altamente-pauline-daniel-couv

Après avoir travaillé dans le secteur du vin, Claire Plouzennec Chamboisse a fait de sa passion un métier en créant l’agence Alta Mente. Ainsi, la décoratrice d’intérieur sait marier comme personne, du mobilier intemporel avec des matières & matériaux nobles. Elle aime y glisser des éléments de caractère qui font sa signature (verrières style atelier d’artiste, volets intérieurs, miroirs de cheminée baroques, lustres à pampilles…). Elle nous présente une cuisine transformée dans un esprit brasserie.

Quelle a été la réflexion pour redécorer cette cuisine?

Cette cuisine se situe dans une maison provençale qui était vide depuis vingt-cinq ans. Les carreaux de ciment et certains matériaux anciens bien conservés ont servis d’éléments de départ pour une décoration d’inspiration 1900. Altamente-avant
Le conduit de cheminée d’origine a été conservé, mais camouflé derrière une structure métallique reprenant l’esprit des hottes du siècle dernier.Altamente-pauline-daniel-15
L’ancienne porte donnant sur la terrasse a été transformée en fenêtre, permettant d’optimiser le plan de travail et de positionner un évier profitant pleinement de la vue sur le jardin.

Altamente-pauline-daniel-16

Evier en céramique, mobilier en chêne brossé (Ikea), robinetterie rétro (Fairfax chez Jacob Delafon) se fondent dans l’univers créé par la décoratrice mais en font une cuisine plus pratique.

Altamente-pauline-daniel-17

Le coin repas est égayé par une affiche aux couleurs primaires. C’est un clin d’oeil aux propriétaires passionnés de vin. Sur le plan de travail, on aperçoit une balance Berkel chinée.

Altamente-pauline-daniel-18

La couleur est apportée par le mobilier avec une banquette rouge (Vauzelle), table de bistrot chinée et une plaque publicitaire émaillée… Ils ravivent le noir et blanc des carreaux de ciment d’époque.

 

Les coordonnées :
Alta Mente Claire Plouzennec Chamboisser – 14 rue Pierre Long 84350 Courthézon

Crédits photo : Pauline Daniel