Architecte d'intérieur Talents Lifestyle

Vincent Darré, de la mode à la décoration

16 septembre 2013

Le décorateur enchanteur Vincent Darré signe pour l’exposition Métamorphose d’AD intérieurs 2013 la chambre du Petit Prince. Une occasion de rencontrer un créateur inspiré et inspirant qui nous donne envie de remettre le tissu sur les murs au goût du jour.

AD-vincent-darre

Est-ce que le thème imposé Métamorphose était un thème inspirant?

Cela m’amuse. C’est comme une rédaction à l’école

Est-ce que la feuille blanche du décorateur existe?

Le problème pour moi ne se pose pas. Je suis instinctif. J’aime le surréalisme. J’ai eu l’habitude dans la mode de travailler sur des collections.

Comment se passe le processus de création? Vous faites plusieurs croquis?

J’ai fait un croquis pour cette petite pièce que j’ai choisie et dont j’ai aimé les proportions absurdes, cette hauteur sous plafond immense. C’est surtout la vue sur la façade que j’ai aimée.  C’est la seule pièce qui a cette vue. J’ai gardé ce lien avec l’enfance et cette chambre me faisait penser à celle du Petit Prince avec cette petite porte.

AD-Vincent-Darré-4

J’ai donné aux tissus que j’ai créés pour Pierre Frey, des noms de rêve : rêve d’analyste pour le lit,  nuit d’architecte pour les tissus muraux et songe zoologique pour le pouf en forme de cube. AD-Vincent-Darré-6

AD-Vincent-Darré-5

AD-Vincent-Darré-10

AD-Vincent-Darré-11

J’ai demandé à La maison Pierre Frey  à accéder à leurs archives. J’y ai découvert des trésors et notamment le travail de Monsieur Fontaine dans les années 40 avec des créations comme le tissu soleil à moustache ou au lasso.  Je me suis intéressé au travail de Janine Janet qui a collaboré avec la Maison Pierre Frey. Elle était connu pour son art de la métamorphose. Elle transformait les vitrines de Balenciaga en cabinets de curiosité avec  des bustes en coraux.

J’ai utilisé les tissus de ces deux créateurs dans cette pièce. Ils vont être réédités. J’en suis très heureux. J’aime beaucoup travailler le tissu et notamment dans une chambre. J’aime la toile de Jouy par exemple.

Pour la passementerie, j’ai travaillé avec la maison Declercq qui est une belle et ancienne maison.

AD-vincent-Darré-2

J’ai eu la chance de trouver ce lustre  signé Aristide Najean qui apporte la touche finale à cette pièce.

AD-Vincent-Darré-7

AD-Vincent-Darré-3

Pour le lit, je suis parti de la couronne achetée aux puces.

AD-Vincent-darré

Retrouvez tout l’univers de Vincent Darré

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply