Talents Lifestyle

Jean-Charles de Castelbajac ne fait pas tapisserie avec la Maison Jules Pansu

22 février 2018
tapis jean charles de Castelbajac pour Jules Pansu

Lorsque l’on regarde le parcours du couturier Jean Charles de Castelbajac, cette rencontre due semble-t-il au hasard avec l’équipe de la Maison de tapisseries Jules Pansu, apparaît comme une évidence.

L’univers du créateur est un mélange entre une vision, un trait qui semble simple, des idées fédératrices et justes, un langage figuratif clair et structuré et des codes couleurs qui font son identité. Jean-Charles de Castelbajac qui multiplie les collaborations avec différentes marques dans la mode ou l’ameublement n’a jamais voulu cloisonner ses disciplines de prédilection que sont l’art, la mode et le design.

MAISON JULES PANSU : DE LA PEINTURE À LA TAPISSERIE

La maison  Jules Pansu, fondée en 1878 est le premier et unique tisserand à avoir pu créer une collection de tapisseries et une gamme d’accessoires à partir d’une sélection de toiles et de dessins du peintre Pablo Picasso.  Le résultat est magnifique. On retrouve les coussins dans nombres de projets de décoration d’intérieur. Le bureau de création Jules Pansu – les 2 Meilleurs Ouvriers de France en tête – imagine avec succès depuis une dizaine d’années une ligne de collections avec des artistes de renom tels Miró, Magritte ou Kandinsky.

La maison Jules Pansu, transmis de père en fils depuis maintenant cinq générations, se distingue par sa parfaite maîtrise du Jacquard lourd multichaîne. Un savoir-faire qui lui permet de mixer des couleurs et de rendre la sensation de relief exigée par la reproduction d’oeuvres d’art. Pour chaque collection, il y a toujours les mêmes défis techniques, les mêmes exigences du cahier des charges. Les ateliers de fabrication de la marque sont installés à Halluin, terre des Flandres, berceau de la tapisserie depuis plus de 600 ans

LES COLLECTIONS CRÉATEURS CONTEMPORAINS

En 2009, la maison Jules Pansu entame une collaboration avec des artistes contemporains en créant la tapisserie de Tal Waldman, lauréate du concours de la ville de Paris, qui revisitait la tapisserie jacquard traditionnelle avec des codes contemporains.

La difficulté est toujours d’arriver à se transposer de la toile au tissage en préservant la force des couleurs et les lignes. Depuis, la maison Jules Pansu crée une collection « signature de créateurs » à chaque saison. Parmi les récentes contributions, on peut citer Emilio Robba, Aurore Hetier, Franz Bodo …

JEAN-CHARLES DE CASTELBAJAC : UN PASSÉ SPIRITUEUX, UN FUTUR SPIRITUEL

Pour concevoir la collection,  Jean-Charles de Castelbajac en complicité avec l’équipe Jules Pansu, a recherché parmi plusieurs de ses oeuvres pour trouver celle qui se prêterait le mieux à une reproduction via le métier à tisser.  L’œuvre « Un Passé spiritueux, un futur spirituel » a été retenue pour cette première collaboration et a été transformé en tapisserie. L’artiste souhaitait une oeuvre qui donne l’impression de sortir du mur quand il y est accroché avec des coussins en accessoires comme des satellites. Pour ce passionné d’histoire de l’art, l’audace et la témérité ne vieillissent pas. Il affectionne de travailler avec des codes liés à l’inconscient. La dimension choisie pour les coussins assez grande de 60 cms par 60 cms correspond à une demande forte du marché américain.

Le résultat : ce sont des pièces avec une forte identité qui arrête le regard. Un simple coussin habille immédiatement un intérieur. Comme on peut photographier les anges que laissent l’artiste sur les murs des villes du monde entier, on peut faire rentrer l’univers de Jean-Charles de Castelbajac dans nos maisons avec ces accessoires. Le pari de retranscrire la signature résolument pop, à la fois arty, onirique et poétique du créateur est réussi. C’est un vrai coup de coeur pour cette collection, comme pour la collection de coussins Picasso.JC-castelbajac-pansu-dkomag

Cette collaboration ne va pas s’arrêter là. Le créateur de mode se positionne depuis le début pour le développement durable avec des produits recyclés ou détournés. Il imagine parfaitement réaliser des manteaux avec des tapis de la Maison Jules Pansu.  Il est toujours dans la prospective. Son rôle de directeur artistique dans plusieurs industries et notamment le sport avec Rossignol ou le Coq Sportif le nourrit. Ce qu’il apprend d’un secteur, il peut le mettre au service d’un autre. Imaginer les tapis de demain avec des nouveaux matériaux où l’art et la beauté rencontre la science et la technologie est un challenge que l’artiste a envie de relever.

JC-castelbajac-pansu-dkomag 4

Dans ses projets, Jean-Charles de Castelbajac a envie de créer des nouveaux classiques dans la décoration avec des lampes, des meubles, du linge de maison. Repenser l’argenterie, créer une collection de tricots, réaliser des hôtels, des lieux culturels lui plairait.

Retrouvez  l’exposition I Want de Jean-Charles de Castelbajac à la Galerie MAGDA DANYSZ. Du 3 février au 17 mars 2018,

Les coussins et la tapisserie sont en vente à la boutique Jules Pansu 42, rue Bonaparte 75006 Paris – France Téléphone : +33 (0) 1 43 54 34 20 mail : bonaparte@pansu.com

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Répondre